image header post
Protection Données
11.07.23
0 min

Cybersécurité : 4 conseils pour protéger son entreprise et ses données

En 2022, 831 entreprises françaises ont été victimes d’une cyberattaque. La menace cyber se maintient à un niveau élevé et se déporte désormais sur des entités n’ayant pas encore mis en place des mesures de sécurité de base. Hameçonnage, attaques par rançongiciels, espionnage informatique, actions de déstabilisation… les cybercriminels rivalisent d’ingéniosité pour s’infiltrer dans votre système d’information.

Ce qui n’est pas sans conséquence financière : le coût moyen d’une cyberattaque sur les données a atteint le montant de 4,35 millions de dollars en 2022, contre 4,24 millions en 2021. Alors, comment muscler vos dispositifs de cybersécurité ?

Voici quelques bonnes pratiques à mettre en œuvre.

1 – Prévention, sensibilisation et formation : le trio gagnant 

La prévention est clé dans la lutte contre les cyber-risques. Première porte d’entrée vers vos données sensibles, les salariés doivent être en mesure d’en comprendre les enjeux et d’appliquer les mesures préventives. Or, le facteur humain reste le chainon manquant dans les dispositifs de cybersécurité, la très grande majorité des attaques surfant sur les erreurs humaines.

La culture de la cybersécurité doit donc être diffusée à tous les échelons de l’entreprise. De la direction générale aux équipes terrains, chacun a son rôle à jouer.

Pour sensibiliser vos collaborateurs efficacement, il est nécessaire de programmer des sessions régulières. Présentiel, e-learning, formats hybrides, serious games… Optez pour la solution qui convient le mieux à votre culture d’entreprise et votre organisation, tout en misant sur l’interactivité, car elle favorise l’apprentissage.

Il est aussi recommandé de tester régulièrement les compétences acquises. Parmi les bonnes pratiques observées : les tests grandeur nature avec des faux emails de phishing envoyés aux collaborateurs. Une bonne façon d’évaluer l’efficacité de vos dispositifs de formation et d’introduire une nouvelle session en motivant les salariés tombés dans le piège !

Et n’oubliez pas que c’est un sujet mouvant : actualisez continuellement vos contenus et dispositifs.

En matière de contenu des formations en cybersécurité, certains sujets de prévention sont essentiels :

  • Informez les équipes sur l’enjeu de la protection des données personnelles et sensibilisez-les sur le fait de ne pas mettre sur le réseau des dossiers avec des données personnelles sans sécurité (mot de passe, etc.) et de faire preuve de prudence en termes de partage de fichier sur des outils tels qu’Office 365 ou Google Doc. Les liens circulent, en interne et en externe, ce qui requiert de porter une grande attention à la gestion des droits d’accès…
  • Sensibilisez vos collaborateurs sur le fait de ne pas faire transiter des informations sensibles sans chiffrer ces informations. Lorsqu’un email est envoyé, il circule en « clair » sur Internet en passant par de multiples relais et peut facilement être intercepté.
  • Conseillez à vos collaborateurs de contacter par un autre canal de communication que l’email un interlocuteur en cas de doute sur un email reçu… par exemple une demande de virement urgent auprès d’un fournisseur. Dans ce cas, il est recommandé d’appeler directement le fournisseur au numéro utilisé habituellement.
  • Et surtout, recommandez à l’ensemble des collaborateurs de contacter le service cybersécurité au moindre doute.

2 – Une politique de sécurité renforcée 

Élaborez des politiques claires et adoptez une approche systématique d’évaluation des menaces. Pour cela, définissez les responsabilités de chacun en matière de cybersécurité.

L’un des enjeux clés réside dans une collaboration efficace entre le RSSI, le directeur cybersécurité et le COMEX. Bonne nouvelle : les directions générales apparaissent de plus en plus conscientes de l’importance de la cybersécurité et n’hésitent pas à investir des moyens conséquents. Reste néanmoins à impliquer davantage le COMEX dans les prises de décisions et l’anticipation des crises, car la cybersécurité reste encore perçue comme un sujet purement technique. 

Il est par ailleurs essentiel d’intégrer la cybersécurité dans les relations avec les partenaires, fournisseurs et autres tiers : évaluez-les avant de leur accorder l’accès à des données sensibles et établissez des accords contractuels incluant des clauses en la matière.  

3 – Une gestion sécurisée des accès 

Optez pour des procédés d’authentification robustes. En particulier, assurez-vous que vos collaborateurs utilisent des mots de passe complexes et les changent régulièrement.

Vous pouvez également les inciter à utiliser des coffres-forts numériques.

L’une des recommandations phares consiste à mettre en œuvre une procédure de double authentification ou d’authentification par certificat. Cette dernière permet de sécuriser l’accès à un service en ligne.

Pour plus de précautions, vous pouvez par ailleurs mettre en œuvre le principe du moindre privilège. Ce concept consiste à n’ouvrir que des comptes « utilisateurs » aux salariés afin de limiter l’accès aux données sensibles. Concrètement, les utilisateurs ont des droits d’accès limités en fonction des tâches qu’ils doivent réaliser dans le cadre de leurs missions. Simple mais efficace !

4 – Une protection renforcée des réseaux sociaux 

Utilisez un pare-feu et des outils de détection d’intrusion, à mettre à jour continuellement.

Le logiciel pare-feu agit comme un rempart numérique. Le trafic est surveillé et tout accès non autorisé est bloqué.

Par ailleurs, il est important d’avoir à l’esprit que les Wi-Fi publics présentent des risques majeurs en matière de cybersécurité. Par nature ouverts à tous, ils sont plus vulnérables aux attaques des pirates informatiques. Pour contrer cette menace, le plus simple reste d’éviter de se connecter aux Wi-Fi publics. Les collaborateurs doivent alors être explicitement mis au courant de cette mesure. Dans le cas où vous ne souhaiteriez pas l’interdire, il est conseillé de déployer des pratiques de sécurité renforcées : utilisation d’un réseau privé virtuel (VPN), désactivation des fonctionnalités de partage automatiques… Des mesures essentielles pour garantir la confidentialité des données.

Votre site web peut lui aussi être ciblé par des cyberattaques, devenant ainsi une menace pour les visiteurs. Afin de garantir l’authenticité de votre site et ainsi sécuriser les échanges avec vos visiteurs, nous recommandons de sécuriser les flux via un protocole SSL (Secure Socket Layer) ou TLS (Transport Layer Security). Cette technologie permet un chiffrement des données et garantit la sécurité des flux. À cet égard, le certificat SSL représente une bonne façon de créer un climat de confiance et de favoriser votre référencement.

Pour sécuriser les échanges, nous vous recommandons également de déployer des dispositifs de protection des données par authentification. Véritable carte d’identité électronique, un certificat pour personne physique permet de sécuriser l’authentification.

En parallèle, nous vous recommandons d’effectuer des sauvegardes régulières sur des supports distincts de votre système d’information. C’est une mesure préventive essentielle pour assurer la continuité de vos activités en cas de cyberattaque, erreur humaine ou panne matérielle. En cas d’incident, vous serez alors en mesure de restaurer les données facilement.

Sensibiliser vos collaborateurs, renforcer vos politiques internes, optimiser la sécurité des accès et des réseaux sont autant de pratiques essentielles dans la mise en œuvre d’une approche proactive de la cybersécurité. Il est par ailleurs important de rappeler que la cybersécurité doit être l’affaire de tous. La robustesse d’un dispositif de sécurité informatique réside dans la capacité de l’ensemble des collaborateurs à prendre en main ces sujets afin d’être en mesure de sécuriser toutes les étapes et interactions. Alors cassons les silos pour faire preuve de résilience face aux cyber menaces !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser !

Un support disponible pour
répondre à toutes vos questions

Consulter le support
Recevez les actualités de Certigna par email
Inscrivez-vous à la newsletter
v1.9.3-02